LE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE DEVIENT UNE REALITE

Le concept du Dividende Démographique est de plus en plus une réalité dans l’élaboration des politiques de développement des pays africains.

01

En effet, de nombreux gouvernements africains se sont  engagés à créer une fenêtre d’opportunité pour leur pays et, à tirer profit du dividende démographique. C’est le cas, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad qui, au travers du Projet régional d’autonomisation des femmes et de dividende démographique au Sahel, ont mobilisé des fonds substantiels pour l’amélioration de la vie des femmes et des jeunes filles. Un pas essentiel en direction de la réalisation du dividende démographique et, de la réduction des inégalités entre les sexes dans le Sahel. Le Cameroun, le Kenya, le Malawi, l’Ouganda et la Tanzanie ne sont pas en marge dans cet effort d’accès au dividende démographique. Ils se sont fait appuyer par l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la population) ou par AFIDEP (African Institute for Développent Policy) pour l’élaboration de documents stratégiques dans le but de bénéficier du dividende démographique

C’est dans cette même optique que l’IFORD (Institut de Formation et de Recherche Démographique) dans sa mission d’appui à ses pays membres et partenaires a accompagné AFIDEP lors de sa mission au Cameroun et, au travers de sa Cellule d’Appui à la Recherche et à l’Enseignement des Institutions Francophones d’Afrique (CARE-IFA.) Dans le cadre de cette Cellule, plusieurs jeunes chercheurs africains planchent sur cette question de dividende et notamment depuis la Conférence Internationale et le symposium national sur le dividende démographique en Afrique à Yaoundé du 31 mars au 04 avril 2014, en passant par la Conférence Internationale sur le même thème du 12 au 21 janvier 2015. Et plus récemment la septième Conférence Africaine sur la population, à Johannesburg en Afrique du Sud, où les perspectives, les opportunités et les défis du concept du dividende démographique ont été analysés et présentés par de nombreux chercheurs de divers domaines, y compris ceux du réseau de la Cellule d'Appui pour la Recherche et la Formation ( CARE - IFA). A cet effet, un "Atelier de restitution des travaux sur le dividende démographique en Afrique" a été organisé du 09 janvier au 13 janvier 2017 à Yaoundé à l'Hôtel Mirador. Animé par l'IFORD à travers (CARE- IFA) et le Réseau Africain pour la Recherche Démographique en Afrique Francophone ( FraNet). Cet atelier qui a mobilisé des chercheurs, des décideurs, des medias et autres partenaires venant d'une dizaine de pays, notamment du Sénégal, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de l'Algérie du Congo Démocratique, du Tchad, de la République Centrafricaine, de Madagascar, du Cameroun du Luxembourg, de Belgique et des Etats Unis

avait pour objectif, de discuter de l'ampleur potentielle et des conditions de capture du dividende démographique en Afrique.

L'atelier a fait le point sur:

1- La recherche actuelle et ses retombées potentielles dans plusieurs secteurs, notamment la croissance économique, l'éducation, la santé, et les inégalités.

2- La nature politique à mettre en œuvre, y compris l'adéquation des politiques aux conditions spécifiques de divers pays, ainsi que les consultations nécessaires entre divers partenaires du développement.

3- Les perspectives du dividende dans plusieurs pays et régions d'Afrique.

Ces travaux qui ont duré 5 jours sont le fruit de plusieurs efforts entrepris depuis plusieurs années aussi bien au niveau des pays que du réseau Francophone.

Un point de mire a particulièrement été mis sur la présentation des résultats des études sur le dividende démographique lié à l'éducation et à la croissance auprès des décideurs politiques, des journalistes, des chercheurs et des représentants des départements ministériels en charge de la planification et du développement, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision, les responsables des ONGs, de manière à promouvoir son appropriation. Aussi, deux ouvrages identifiant pour chaque pays africain les freins d’accès aux dividendes économique et scolaire et, mettant en exergue des recommandations ou politiques à mettre en œuvre pour tirer profit du Dividende Démographique ont également fait l'objet de présentation et de recommandations.

02

03

 
© 2006-2017 IFORD BP.: 1556 Yaoundé Cameroun | Tel : (237)22 23 29 47 / 22 03 44 12 | Fax : (237) 22 22 67 93 | Mail : iford@iford-cm.org
Contacts | Contactez nous